public-senat

Tête de liste en Moselle, Bernard Guirkinger, fait partie des 9 têtes de liste issues de la société civile ou sans étiquette. Il est l’ancien PDG de la Lyonnaise des eaux – il connaît donc bien les collectivités – et travaille maintenant dans l’économie sociale et solidaire. Devant la caméra, il répète le même message : « C’est difficile de faire campagne car il y a une désinformation considérable véhiculée par nos adversaires. Mais aujourd’hui, le premier ministre a remis en perspective ce qui a été annoncé à la conférence des territoires. C’est une nouvelle façon de travailler avec les collectivités locales, qui consiste à co-construire les choses, (…) à avoir une concertation en amont ». Et s’il reconnaît qu’il y a « une inquiétude au niveau des élus locaux », elle est « due à la politique menée ces dernières années »